Des compliments en classe et des bulletins comme jamais !

Dans les Hauts-de-Seine, nous avons mis nos pas dans ceux de Jean-Baptiste de La Salle, le fondateur des frères des Écoles chrétiennes qui, dès le XVIIe siècle, a semé un réseau éducatif des plus vivaces

« On leur donne de l’amour et elles poussent. Elles ne râlent pas,
ne polluent pas. » Assise dans la serre pédagogique de l’ensemble scolaire La Salle, à Igny (Hautsde-Seine), Clara chouchoute géraniums, framboises et surfinias blancs. Mains rougies par la terre, regard bleu perçant.


L’élève en première année de bac professionnel, mention horticulture, a pas mal butiné avant de se poser chez les frères des Ecoles chrétiennes. Aujourd’hui, elle apprécie de pouvoir étudier dans un cadre privilégié. « On n’est pas considérés comme des petits élèves à qui il faut bourrer le crâne. Les professeurs ne nous prennent pas de haut et ne sont pas avares en compliments. Je n’avais jamais eu un bulletin pareil », confie-t-elle en souriant.

« Nous avons beaucoup d’élèves en difficultés scolaires, qui ont des a priori négatifs sur l’Éducation nationale, précise Julien Martin, formateur en aménagement paysager. Quand on leur dit que ce qu’ils font est bien, ils sont souvent étonnés. On essaie vraiment de les revaloriser, de leur redonner goût à l’apprentissage ».

Lire la suite de l’article ci-dessous (La Vie du 17/10/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.